Partage d’expérience et voeux pour 2019 – Laurent Ledoux

31 janvier 2019 | Réflexions

Bonsoir ou bonjour et bonne année 2019 !

Comment vivre cette nouvelle année avec bonheur et sérénité ? Dans un monde où les catastrophes écologiques sont de plus en plus imminentes et où les inégalités sociales croissantes sont explosives. Dans un monde où ces risques deviennent presque moins angoissants que les aboiements des chantres du néo-libéralisme autoritaire, qui prospèrent actuellement en niant ces mêmes risques.

Cette question, je me la suis souvent posée en 2018. J’y ai trouvé quelques réponses provisoires, ces douze derniers mois. Je les partage ci-dessous en guise de vœux.

Elles s’articulent cette année autour d’un seul mot de la philosophie grecque antique, la φύσις (Phusis).

Spinoza a pensé la Nature infinie que les grecs appelaient Phusis. Sa philosophie rejoint les intuitions de mystiques de toutes les convictions et de tous les temps. En pensant la Nature, Spinoza nous invite à penser notre condition : Sommes-nous éternels ? Sagesse et joie vont-elles de pair ? Pouvons-nous aimer sans dépendance ? Penser la Phusis avec Spinoza peut nous libérer de nos peurs et nous aider à vivre plus sereinement (et plus encore), comme je l’ai découvert en 2018.

Au-delà de penser et de vivre la Phusis, 2018 a été l’occasion, avec quelques amis, de créer Phusis, une société coopérative qui a pour vocation d’accompagner en Europe les grandes organisations privées et publiques dans leur transformation managériale en vue de mettre en place une gouvernance collaborative. C’est à dire une culture de travail et des mécanismes de coordination qui respectent authentiquement les principes de la Phusis («rien n’est fixe/tout est lié») et visent une performance globale, à la fois financière, humaine, environnementale et sociétale.

Les liens profonds entre la démarche qui anime la société Phusis et l’association PhiloMa n’étonneront donc pas les amis de PhiloMa : Phusis est à l’action engagée ce que PhiloMa est au questionnement gratuit, les deux démarches se renforçant mutuellement. Tenter de «penser sa vie et vivre sa pensée» ne se fait cependant pas sans contradictions. Commentant la vie brève mais intense et engagée de la philosophe Simone Veil, le philosophe François L’Yvonnet disait en substance : «Toute action est inévitablement vouée à être impure, souillée, au regard des principes qui l’animent. Pour pouvoir agir, nous devons assumer d’être pris dans des contradictions, ce que Simone Veil assumait pleinement.» C’est aussi ce que Machiavel a théorisé de façon magistrale dans «Le Prince» et ce que Sartre a résumé par son fameux «On ne peut gouverner sans se salir les mains». Il en va bien sûr de même pour le management. Du moins, c’est mon expérience. Et, paradoxalement, cela constitue l’un des attraits majeurs de l’action managériale à mes yeux, car c’est aussi ce qui fait que sa pratique réfléchie puisse être vécue comme un chemin spirituel.

Chez Phusis, nous avons choisi de comparer la façon de bâtir une organisation collaborative à la construction d’une maison dont les piliers seraient l’inclusion, le développement personnel et la liberté/l’autonomie ; les fondements la gouvernance collaborative ; et le toit la raison d’être.

Maison du management collaboratif

Mon expérience et, plus largement, celle de Phusis cette dernière année montrent que s’inscrire dans le mouvement et dans l’esprit de la Phusis (« rien n’est fixe/tout est lié ») renforce la capacité de surmonter les difficultés inhérentes à la mise en place d’une gouvernance collaborative (au travers des 5 éléments) au sein d’une (grande) organisation, et augmente ainsi les chances de succès. Agir selon la Phusis nous a aidé et nous aident entre autres à dépasser certains dilemmes tels que :


Nos différents projets pour des organisations privées et publiques cette année ont également renforcé notre intuition initiale et motivation ultime de notre engagement dans Phusis : la multiplication des organisations qui adoptent une gouvernance collaborative peut contribuer, au moins indirectement, au renouveau de notre système démocratique actuel. Il est en effet raisonnable de penser que des collaborateurs habitués à fonctionner en intelligence collective au sein d’une organisation collaborative, dans laquelle ils peuvent prendre toutes les initiatives qu’ils jugent utiles, seront plus enclins à s’engager comme citoyens actifs et/ou à soutenir des « leaders charismatiques d’égalité et de libération » comme les nomment le philosophe Jean-Claude Monod. C’est du moins ce que nous croyons au sein de Phusis. Ce ne serait d’ailleurs là que le juste retour de l’influence qu’a eue jusqu’ici la démocratisation de nos sociétés sur le management des entreprises (comme l’a bien montré dans ses travaux la philosophe Isabelle Ferreras) : il importe maintenant que l’innovation managériale dans les organisations – que constitue l’adoption d’une gouvernance collaborative – stimule à son tour l’autonomie, l’inclusion, et le développement de chacun au sein de la société au sens large.

Pour 2019, je nous souhaite donc à tous que «penser, vivre et agir selon la Phusis» nous donne l’énergie et une joie spinoziste de contribuer, par notre travail quotidien, à un monde dans lequel chacun se sent inclus, respecté et libre d’entreprendre pour le bien commun. Et, à cet effet, d’œuvrer sans relâche à ce que des contre-pouvoirs s’organisent pour faire face, de façon non-violente mais ferme, à ceux qui s’acharnent, dans leur avidité du pouvoir, à détruire les espaces communs où s’élabore le sens commun, garant de notre capacité à vivre ensemble.

Laurent Ledoux
Laurent Ledoux possède une expérience variée tant dans le secteur privé que dans le secteur public et s’est spécialisé dans la restructuration et la modernisation des unités d’affaires et des administrations.. Il est fondateur, associé et Président du Conseil d’Administration de Phusis.

Logo Phusis

Inscrivez-vous à notre newsletter

Rejoignez-nous et recevez directement dans votre boîte mail les dernières nouvelles à propos de Phusis, la transformation authentique et la gestion collaborative.

Vous êtes inscrits !

Pin It on Pinterest